Imprimer

Jusqu’en 1981  les bateaux-phares néerlandais étaient manœuvrés par un équipage à bord, composé d’un commandant, d’un officier mécanicien, d’un officier en second, de deux chauffeurs-gardiens de phare, de deux matelots-gardiens de phare, d’un mécanicien , d’un cuistot et d’un serveur .

F003Leurs travaux consistaient principalement à  entretenir quotidiennement le bateau, aussi bien sur le pont que dans la salle des machines, à maintenir le bon fonctionnement du bateau-phare du point de vue de la sécurité du bateau et de son équipage et une présence permanente  en “ vigie“ pour surveiller le trafic maritime.
L’équipage devait, en outre ,effectuer des observations pour le compte de la K.N.M.I.(Koninklijk Nederlands Meteorologisch Instituut : Institut national météorologique néerlandais).Ces observations, sous forme de rapport météo, étaient quotidiennement transmises en code aux services sur la terre ferme.
L’équipage était relevé au départ, une fois par mois ; passant plus tard cependant  à une fois par quinzaine. Ce  “remplacement “  s’effectuait à l’aide d’un bateau appelé “poseur de tonneaux“, un baliseur du Service des Balises
A l’occasion de la relève on réapprovisionnait aussi le navire .